Le Sri Lanka, et plus particulièrement Colombo était la première destination de notre voyage d’un an en Asie. C’était également la première fois que nous mettions les pieds sur ce continent. Nous étions prévenus que les premiers jours dans un pays asiatique sont impressionnants, quelque soit l’endroit.

Mais on nous a aussi dit que le Sri Lanka est beaucoup plus facile à visiter que l’Inde pour un premier pas en Asie, qu’il est plus simple de s’habituer un peu au « choc culturel ». C’est une des raisons pour laquelle nous avons décidé de commencer par ce pays. Nous vous le recommandons à 100% si vous aussi voulez avoir une première expérience en Asie ! Si vous voulez quelques informations sur le Sri Lanka en général, on vous conseille de jeter un œil à ce petit article.

Atterrissage a Colombo ! Notre première impression…

Si on devait décrire en un seul mot notre arrivée, ce serait… INTENSE !

Après avoir récupéré nos sacs a dos et retiré nos premières roupies d’un des distributeurs du terminal, une dizaine de personnes est directement venue nous accoster sans nous laisser le temps de respirer. « Taxi ! Taxi ! » étaient les seuls mots qu’on pouvait distinguer de tout ce brouhaha. Une sensation générale assez étouffante et oppressante. Les plus ambitieux nous prenaient par le bras tandis que les plus timides nous regardaient avidement comme des félins scrutant leurs proies avant de les chasser… Un grand moment !

Entre les cris, la chaleur suffocante, le poids des sacs, nous étions complètements perdus et épuisés… Quel stress ! Quelle chaleur ! Nous nous sommes donc écartés de toute cette foule pour prendre un peu notre souffle et y voir plus claire avec un peu de distance. Une fois que nous ayons pu retrouver un calme tout relatif, nous avons pu partir en recherche du bus pour rejoindre un logement que nous avions réservé via AirBnb.

Dans ces moments là, sachant que toutes ces personnes nous voient comme une source de revenus, c’est difficile de leur faire confiance pour demander des informations sur le moyen le plus économique d’aller quelque part, c’est dur à croire qu’ils nous donnent une information honnête. On doute de tout le monde…

Colombo est la capitale du Sri Lanka et que sa population est au moins 6 fois plus élevée que celle de Kandy, la seconde ville du pays. Du coup, évidemment, c’est de loin l’endroit ou le chaos se ressent le plus !

Beaucoup de monde, mais chacun a sa place… (Dans le quartier de Pettah)
Beaucoup de monde, mais chacun a sa place… (Dans le quartier de Pettah)

Comment se rendre a Colombo depuis l’aéroport ?

L’aéroport principal du Sri Lanka (Bandaranaike International Airport) est juste à coté de Negombo, a un peu moins de 40km de la capitale, Colombo.

Directement en sortant de l’aéroport, en traversant la route, on trouve deux types de bus : locaux et touristiques. Ces derniers sont climatisés et le prix est normalement le triple des bus locaux. Depuis l’aéroport, il y a des bus express qui sont directs et sans arrêts jusqu’à Colombo, et les bus « normaux » qui se baladent dans tous les villages alentours et s’arrêtant toutes les 5 minutes.

Beaucoup essayent de faire croire qu’il n’y a plus de bus jusqu’à Colombo, qu’il n’y a que des taxis ou des bus touristiques pour se rentre là bas. « FAUX » il y a des bus express locaux toutes les demi-heures qui sont tout a fait acceptables et beaucoup plus abordables.

Nous avons pris le bus express pour l’aller et le non-express pour le retour, petit récapitulatif:

Aéroport – Colombo (Pettah Bus Stop)

  • Bus numéro 187
  • Distance parcourue: 33 km
  • Bus express: 120 LKR
  • Durée : 50 minutes

Colombo (Pettah Bus Stop) – Aéroport

  • Bus numéro 240
  • Distance parcourue: 40 km
  • Bus avec arrêts: 56 LKR
  • Durée : 2 h 30 !!! (Is this real life? Yes, it was real!)

La durée du trajet dépend évidemment beaucoup du trafic, si c’est l’heure de pointe ou non. Mais le bus du retour nous a paru une éternité. On ne pensait pas que cela prendrait plus de 2h pour faire une quarantaine de kilomètres, mais si, tout est possible !
Surtout, ne pas être pressé, se relaxer et essayer de ne pas se s’énerver en pensant qu’une tortue boiteuse et sans GPS serait plus rapide que nous en bus… tout arrive à point à qui sait attendre !

Enfin bref, dans ce cas, ca vaut vraiment la peine de prendre l’express !

Bus local typique du Sri Lanka
Bus local typique du Sri Lanka

Que voir a Colombo ? Un charme qui se découvre petit à petit

Sur le coup, tout cela nous a semblé très agressif pour nos sens, peu habitués à tout ce bruit, ces odeurs fortes, ces sollicitations de tous les cotés… En y pensant aujourd’hui, après avoir passé un mois sur l’ile et avoir voyagé en Inde pendant plusieurs semaines, tout ça nous semble plutôt tranquille !

Une fois habitués à la circulation, on arrive à identifier une certaine organisation dans le chaos ambiant. La solution c’est de se laisser porter par le mouvement et d’arrêter de tout vouloir analyser. En tout cas, pour nous, ça a vraiment bien marché !

Pour traverser la route, il ne faut pas trop réfléchir avant de se lancer, sinon on pourrait attendre toute la journée que quelqu’un s’arrête pour laisser traverser. Il n’y a quasiment aucun feu de circulation, et les rares qui existent ne sont pas vraiment respectés. Tendre la main ouverte face aux véhicules qui approchent pour montrer que l’on traverse suffit normalement à les faire s’arrêter.

La regle pour traverser la route : lance-toi et avec un peu de chance les voitures s’arrêteront sans même te renverser !
La regle pour traverser la route : lance-toi et avec un peu de chance les voitures s’arrêteront sans même te renverser !

Une fois l’adaptation au bruit et à la circulation réussie, on peut y découvrir le charme de cette ancienne ville coloniale. Il y a des centaines de choses à voir dans cette ville pleine d’histoire ! Ce que l’on préfère c’est se perdre en marchant dans les rues, découvrant ainsi des merveilles inconnues.

Voici quelques options que nous recommandons :

  • S’échapper un instant de la folie de la rue en visitant l’un des nombreux temples bouddhistes et hindous présents dans la ville… Nous avons visité le temple bouddhiste de Gangaramaya (entrée 300 Rs), un vrai havre de paix ! La photo de couverture de l’article avec les Bouddhas en position de méditation vient du toit de ce temple. L’entrée donne également accès au temple voisin posé sur l’eau du lac Beira : le temple de Seema Malaka. Le seul moyen d’y accéder c’est en passant par le pont qui se trouve à quelques mètres seulement.
Statues de Buddha du temple de Seema Malaka
Statues de Buddha du temple de Seema Malaka
  • Se balader dans le vieux quartier de Colombo Fort avec ses bâtiments coloniaux dont l’hôpital hollandais ou Old Dutch Hospital considéré comme le plus ancien bâtiment de la ville, transformé en centre commercial.
  • Prendre un bon bain de foule en visitant le quartier bondé de Pettha : un vrai marché a ciel ouvert, beaucoup moins cher que les autres boutiques et où on peut trouver de tout ! C’est certainement le quartier le plus chargé, rempli, animé de tout Colombo.
  • En continuant sur la 2nd cross street (sans sortir du quartier de Pettha), et contempler entre les boutiques, les stands et la foule l’impressionante mosquée rouge de Jamil Ul-Afar.
L’imposante mosquée de Jamil Ul-Afar
L’imposante mosquée de Jamil Ul-Afar
  • Regarder le coucher de soleil depuis la promenade maritime de Galle Face, un espace vert où l’on peut se détendre en regardant les vagues et diner dans l’un des nombreux stands ou restaurants de cuisine locaux sur place. C’est un des endroits préféré des habitants de Colombo où ils vont pour piqueniquer en famille, faire du sport, du cerf-volant… Un endroit très agréable plein de vie et de nourriture délicieuse !

Astuces de pro

  • Dans vos déplacements en tuk-tuk ou taxi, toujours TOUJOURS négocier le prix de la course avant de monter ! Ca permet d’éviter bien des problèmes au moment de payer un prix 10 fois supérieur au tarif normal… Oui, dans la plupart des cas, ils ne sont pas altruistes, bien au contraire ! Sinon, un conseil pratique qui permet d’économiser du temps et aussi bien souvent de l’argent : l’application Uber est disponible à Colombo ! Si vous n’avez pas de compte, vous pouvez en créer un en suivant ce lien. Cela vous fera économiser 5 € sur votre première course.
  • Pour éviter que le voyage se transforme en drame, comme dans toutes les grandes villes du monde, à Colombo aussi, il faut se méfier des pickpockets. Ne jamais laisser ses affaires sans surveillance et ne rien garder de valeur dans des poches qui ne ferment pas.
  • Pour rentrer dans les temples, il faut retirer ses chaussures, et avoir les jambes et épaules couvertes. Les jours de grosse chaleur, le sol est bouillant, prendre une paire de chaussettes dans son sac pour ne pas se bruler la plante des pieds peut être une excellente idée.
  • Le réseau mobile est plutôt efficace sur tout le territoire. On peut acheter une carte SIM prépayée à l’aéroport activée immédiatement, tous les opérateurs ont un stand dans le terminal. Nous avons personnellement opté pour Etisalat qui proposait les tarifs les plus abordables et qui possède une bonne couverture réseau.
  • Si vous n’êtes pas trop exigeants et que vous voulez économiser pour vos trajets, on vous conseille de toujours vous déplacer avec les bus locaux : Ils vont partout, ils sont plutôt bien entretenus (en général) et ça permet de voir vraiment comment vivent les locaux, de s’imprégner un peu plus de cette culture. Dites non aux bus touristiques !
  • Depuis Colombo, on peut se rendre facilement en train ou en bus dans à peu près dans n’importe quelle ville du Sri Lanka. N’hésitez pas à demander conseil au Tourist Information Office de la gare de Colombo Fort si vous voulez des informations sur les horaires des trains ou pour planifier votre itinéraire. Ils connaissent touts les horaires et trajets de train par cœur et peuvent vraiment bien conseiller sur la façon d’optimiser votre trajet. En tout cas, ils nous avaient donnés quelques conseils bien utiles pour notre itinéraire de 30 jours au Sri Lanka. D’ailleurs, si vous voulez le voir, c’est ici !

Si vous vous laissez aller, on est certains qu’a vous aussi, cette ville vous enchantera !